Ethique Introvertie fait partie des 8 aspects qui forment la réalité. 

L’Ethique Introvertie récolte, conserve et échange les informations sur les rapports énergétiques entre les objets et/ou les personnes, leurs attirances respectives.

Cet aspect s’intéresse alors aux rapports de nécessité d’un objet (ou d’une personne) vis-à-vis d’un autre objet (ou personne), aux attractions qu’un objet (une personne) peut avoir envers un autre objet (une personne), aux appréciations d’une situation, d’un objet ou d’une personne.

Exemples des domaines de compétence: les sentiments, l’attrait, les motivations comme résultat d’un attrait, les attirances/attractions

Comment peut-on caractériser notre relation? Est-il attiré(e) par cet objet (cette personne)? Es-tu en bons rapports avec tes collègues? 

Ethique Introvertie en fonction 1 (fonction consciente principale)

Les types de personnalité qui ont l’Ethique Introvertie en première fonction voient de suite les relations qui lient les personnes, ce par quoi la personne est attirée. De ce fait, ils ont également une idée claire de leurs propres relations, peuvent facilement dire ce qui leur plait ou ne leur plait, si une personne ou un objet les attire. Ils peuvent accepter certaines critiques sur leurs attitudes envers quelqu’un ou quelque chose, mais garderont confiance en eux sur ces sujets. Je suis sûr(e) de mon attitude, mes sentiments, mes relations, ainsi que de ceux des autres. 

Introverti éthique-sensoriel (Protecteur, Theodore Dreiser) et Introverti éthique-intuitif (Humaniste, Dostoïevski)

Ethique Introvertie en fonction 2 (fonction consciente créatrice)

Les types de personnalité qui ont l’Ethique Introvertie en fonction 2 adaptent plus facilement leurs rapports envers les personnes ou les objets selon la situation. Il y a une certaine flexibilité et une capacité d’innover et inventer dans ce domaine. Leur appréciation de quelque chose ou de quelqu’un est variable, car s’adapte à beaucoup de paramètres qui chargent tout le temps. Je veux, consciemment, qu’on utilise mes appréciations, qu’on remarque ma capacité à voir les rapports humains, les motivations cachées et les attraits qui existent entre les personnes ou bien des objets.

Extraverti sensoriel-éthique (Politique, Napoléon) et Extraverti intuitif-éthique (Conseiller, Aldous Huxley)

Ethique Introvertie en fonction 3 (fonction consciente sociale ou rôle)

Dans les nouvelles situations ou parmi les inconnus, les types de personnalité avec l’Ethique Introvertie en fonction 3 se comportent comme des personnes très polies et attentives aux autres. Ils souhaitent paraître conformes à la morale et aux règles éthique de la société dans laquelle ils ont grandi. Leurs appréciations de quelqu’un ou de quelque chose ou leurs attitudes vis-à-vis de quelqu’un dépendent des normes que la société leur impose. Tout le monde doit respecter les règles éthique et morales de la société. Il faut que mon attitude, mes relations et les rapports avec les autres soient conformes à ces règles.

Introverti logique-sensoriel (Inspecteur, Maxime Gorki) et Introverti logique-intuitif (Analyste, Robespierre)

Ethique Introvertie en fonction 4 (fonction consciente faible)

Si l’Ethique Introvertie se trouve en fonction 4, la personne se sent vulnérable en ce qui concerne les rapports humains, leurs propres appréciations, leurs relations avec les autres. Les situations où il faut clairement exprimer son appréciation, ses sentiments ou qualifier une relation produisent un moment de stress intense. Ainsi, la personne se sent déstabilisée et souhaite éviter et fuir ces sujets autant que possible. Sommes-nous amis? Comment dois-je montrer qu’elle/il me plait? Comment exprimer que cette situation ne me plait pas? 

Extraverti intuitif-logique (Inventeur, Don Quichotte) et Extraverti sensoriel-logique (Maréchal, Joukov)

Ethique Introvertie en fonction 5 (fonction inconsciente curieuse)

Inconsciemment, l’Ethique Introvertie en fonction 5 pousse à rechercher un environnement où les rapports humains les relations, les appréciations des choses sont claires et limpides. Dans ce type d’environnement, on me dit clairement “les règles du jeu”: qui apprécie qui, quelles situations sont appréciées, si tel ou tel sujet est plaisant. Sans s’en rendre compte, on cherche les endroits où les appréciations sont clairement définies ou les personnes qui les expriment clairement et facilement.

Ethique Introvertie en fonction 6 (fonction inconsciente d’activation)

Inconsciemment, si la fonction 6 est l’Ethique Introvertie, nous voulons être reconnu(e)s pour notre capacité à bien comprendre les rapports humains. On souhaite être expert des relations (rapports) entre les personnes ou/et les objets, ainsi que être capable de bien exprimer ses sentiments et son appréciation des choses. Sans le réaliser véritablement, on se met souvent en avant sur ces aspects pour que nos efforts soient reconnus. Les critiques sont très douloureuses, mais on ne le reconnait pas. Sans se l’avouer, on essaye de le cacher derrière d’autres aspects.

Introverti intuitif-logique (Critique, Balzac) et Introverti sensoriel-logique (Maître, Jean Gabin)

Ethique Introvertie en fonction 7 (fonction inconsciente de contrôle)

Toujours inconsciemment, on préfère éviter les discussions qui portent sur les relations, sur comment l’un est attiré par l’autre, les situations où on doit essentiellement donner son appréciation aux choses et aux personnes. Cependant, on contrôle les autres sur cet aspect. On n’agit qu’en cas d’urgence: si on voit que les relations, les attitudes à avoir dans ces relations ou l’expression de l’attirance (ou de la non-attirance) ne sont pas conformes à votre vision.

Extraverti éthique-intuitif (Acteur, Hamlet) et Extraverti éthique-sensoriel (Communicateur, Victor Hugo)

Ethique Introvertie en fonction 8 (fonction inconsciente d’action)

Toujours inconsciemment, l’Ethique Introvertie ne s’exprime que dans mes actions. Il n’y a pas de verbalisation, mais je prends toujours en compte les rapports entre les personnes, ce qu’ils apprécient, ce qui les attirent. Mes décisions et mes actions se basent sur cette donnée, sans que j’en parle véritablement.

Introverti sensoriel-éthique (Médiateur, Dumas) et Introverti intuitif-éthique (Lyrique, Essenine)

Voici quelques images pour illustrer cet aspect:

Ethique introvertie

Ethique Introvertie

Ethique Introvertie, qu’est-ce que c’est?
5 (100%) 3 votes
Ethique Introvertie, qu’est-ce que c’est?
Étiqueté avec :    

2 pesnées sur “Ethique Introvertie, qu’est-ce que c’est?

  • 17 mars 2017 à 6:42
    Permalien

    C’est passionnant! Merci d’avoir créé ce blog! En attente de prochains article sur la logique et l’intuition…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *