Les relations presque parfaites en socionique correspondent à un « Tout va bien,mais… » : nous sommes à l’aise dans ces relations* et tout pourrait aller encore mieux, si on ne sentirait pas un petit quelque chose…

Quasi Complémentarité 

La personne nous attire, tout d’abord, par sa vision du monde. Ensemble, on a le sentiment de partager quelque chose de grand. Cependant, il arrive que la personne met un fort accent sur les sujets qui nous paraissent beaucoup trop évidents pour en parler. Malgré la profondeur de la relation, quelque chose  dans la manière de faire de l’autre nous gène.

Mirage

Nous apprécions particulièrement son comportement: comment il/elle s’exprime et cherche à atteindre ses objectifs. Son adaptabilité nous étonne, il/elle est à l’aise là où on souhaite absolument s’améliorer. Cependant, si on passe beaucoup de temps ensemble (en continu), on s’aperçoit que certains de ces aspects ne sont pas vraiment ses points forts, ils n’étaient mis en avant que pour le but d’épater les autres.

Proche

Notre vision du monde est identique. Il y a comme un air de famille. Cependant, les longues discussions n’aboutissent presque jamais à la même conclusion à cause de la différence dans nos méthodes de réalisation. La manière de faire de l’un met mal à l’aise et fait fuir l’autre.

Agitateur

Nous échangeons facilement, les idées fusionnent, nous sommes tous les deux créateurs. Une relation très efficace de point de vue création à une seule condition: se mettre d’accord dès le départ sur les buts et la direction à respecter, sinon tout part dans tous les sens et, malgré une ambiance propice, on se retrouve avec un résultat quasi nul.

*Les descriptifs sont faits dans une situation où on est en face-à-face. Rien que la présence d’une troisième personne peut modifier les équilibres.

Autres types de relations: